Stage à Porto ( Portugal) du 10 au 15 juillet 2017 ou/et du 18 au 22 juillet 2017
STAGE PRÉPA ART ET CINÉMA À PORTO

STAGE PRÉPA ART ET CINÉMA À PORTO

  

 

Le stage a pour objectif une découverte :

– des différentes étapes nécessaires à la création d’un court-métrage de fiction et d’un film d’animation en stop-motion,

– des différents métiers  et cursus d’art, de cinéma, de dessin, d’animation, Les techniques du croquis urbains : aquarelle et dessin au trait.

– de la ville de Porto, de ses musées et écoles d’art, des artistes locaux.

 

Etre un artiste et un créateur aujourd’hui nécessite une curiosité, une ouverture vers l’autre et les autres cultures. Une expérience dans un pays étranger permet cette ouverture d’esprit et cette richesse incomparable qui permet ensuite de créer différemment.

NB : Si certains  sont compositeurs/musiciens, nous les engageons à venir avec leur instrument. Il sera possible de les enregistrer pour les illustrations sonores des films.

Date
du 10 au 15 juillet ou/et du 18 au 22 juillet 2017Tarif
450 euros les 5 jours / 750 euros les 10 jours
Tarif comprenant uniquement le stage, repas du midi et le matériel.Niveau
Débutants et amateurs
Horaires
De 9h30 à environ 17h30Encadrement
Nathalie Afonso et Céline Solignac
Hébergement, transport et repas
Non compris
Groupe
Maximum 12 participants
Ville de résidence

Banlieue de Porto – Povòa de Varzim- ville balnéaire – métro en centre ville.

Réservation
Paiement  chèque à l’ordre de l’atelier des noctambules. 10% à la réservation*

* Annulation moins de 21 jours avant le stage : conservation des sommes versées.
* Absence pendant le stage : conservation des sommes versées.
* Tout stage commencé est intégralement dû.

Date limite de réservation
Inscription possible jusqu’au 19 juin 2017.

Portrait des intervenants:

Céline Solignac ici

Nathalie Afonso ici

 

SEMAINE 1

 

LA RÉALISATION D’UN COURT-MÉTRAGE DE FICTION

( chaque semaine est ponctuée par des visites culturelles)

– visionnage de 2/3 courts-métrages de fiction primés et analyse.

 

– réfléchir à une petite histoire en groupe : le genre, le héros, son environnement, son objectif, ses obstacles/ennemis, amis-alliés, comment va-t-il s’y prendre pour atteindre son objectif, comment va-t-il réagir face aux obstacles, la chute.

 

– choisir ses comédiens, construire les décors, lieux et réfléchir aux costumes des personnages

 

– réfléchir aux éclairages et aux placements de la caméra (découpage technique, notion de plans au cinéma, travailler sur un story-board avec des dessins)

 

– faire jouer les comédiens dans les décors (direction d’acteurs)

 

– enregistrer les images en format vidéo et les sons (si besoin). Il est également possible de réaliser un film muet en noir et blanc et de tester le jeu du corps et des expressions de visages des films des années 20. Ce type de jeu et d’exercice permet de se libérer totalement des contraintes de justesse des dialogues et des textes à apprendre.

 

– monter les séquences sur ordinateur

 

– travailler sur l’illustration sonore (bruitages et musiques)

 

La semaine sera ponctuée d’une projection où chacun pourra parler de son expérience, de son ressenti et du travail en groupe aux différents postes (comédien,  caméraman, réalisateur, scripte etc…)

 

SEMAINE 2

 

LA CRÉATION D’UN FILM D’ANIMATION SANS DIALOGUES AVEC BRUITAGES ET MUSIQUES (en 2 décors et 2 ou 3 personnages)

( chaque semaine est ponctuée par des visites culturelles)

 

– visionner quelques courts-métrages d’animation primés et les analyser (dont Coucouc, réalisé à l’atelier des Noctambules en 2016, puis sélectionné au festival Paris Court Devant, ça tourne en Ile de France et projeté en salle de cinéma en décembre 2016.

 

–  découvrir l’animation en stop motion et la notion de mouvement image par image (dessins et pâte à modeler)

 

– réfléchir à une petite histoire en groupe : le genre, le héros, son environnement, son objectif, ses obstacles/ennemis, amis-alliés, comment va-t-il s’y prendre pour atteindre son objectif, comment va-t-il réagir face aux obstacles, la chute.

 

– construire/dessiner le(s) décor(s) et les personnages

 

– réfléchir aux éclairages et aux placements de la caméra/webcam (découpage technique, notion de plans au cinéma)

 

– tourner et faire bouger les personnages dans le décor image par image

 

– enregistrer les images en format vidéo

 

– monter les séquences sur ordinateur

 

– travailler sur l’illustration sonore (bruitages et musiques)

 

 

LE DETAIL DES ACTIONS

 

– l’écriture scénaristique : les bases de l’écriture en séquences dialoguées ou non (apprendre à rédiger une histoire visuelle et compréhensible par tous en 3 actes).

– la création de décors : travail de décoration pour le film de fiction – introduction à la perspective, au trompe l’oeil, à la couleur, à la vision 3D pour le film d’animation).

– le casting des comédiens (physique et vocal)

– la conception de personnages en pâte à modeler, papier, cartons ou autres matières malléables (découverte de l’anatomie, de l’articulation du corps et de son occupation dans l’espace).

– le découpage technique et le story-board (où placer la webcam, la caméra et l’éclairage en fonction des décors et du déplacement des personnages, la notion de plan).

– les techniques de stop-motion en animation (compréhension du mouvement image par image, travail avec un logiciel de Stop-motion).

– Les déplacements des personnages/comédiens dans l’espace.

– L’enregistrement des séquences et les exports en fichiers vidéo sur l’ordinateur.

– Le montage des séquences vidéo : sur le logiciel  et l’ordinateur de l’atelier. Travail sur le rythme, le traitement des couleurs.

– Le montage et le mixage son : enregistrements de voix avec les jeunes – montage des voix. Recherche de bruitages sur internet ou enregistrement de bruitage, montage des bruitages. Recherche de musiques totalement gratuites et libres de droit sur https://www.youtube.com/audiolibrary/music ou enregistrement de musiques composées et enregistrées par les jeunes si certains sont musiciens.

– Compréhension de la notion de droits d’auteurs et droits à l’image.

 

Laisser un commentaire

ads